Via ferrata – 4 mètres de câble

CHF40.00

4 mètres de câble

Catégorie :

Description

4 mètres de câble

L’association des amis du pont suspendu de Niouc, désire construire une Via Ferrata, pour augmenter la fréquentation de ce site culturel et historique d’exception. Une activité gratuite, accessible aux familles, avec un panorama à couper le souffle.

De quoi traite ce projet ?

Une Via Ferrata est un itinéraire sportif permettant de franchir une paroi rocheuse à l’aide d’équipements spécifiques : câble, barreaux, passerelles, etc…, qui servent pour la progression et l’assurage. Les premières Via Ferrata sont apparues en Autriche en 1843 dans le massif du Daschein, puis en 1869 dans celui du Grossglockner.
En Italie, c’est dans les Dolomites, vers 1914, que les premières Via Ferrata sont construites. Celles-ci ont une origine stratégique. Les militaires italiens avaient équipé d’immenses parois de câble et d’échelles pour faciliter le déplacement de leurs troupes alpines avec leur matériel. Devenues militairement inutiles, ces voies sont maintenant exploitées à des fins touristiques. L’installation, par des clubs alpins, d’un équipement spécifique permet de parcourir en toute sécurité les parois qui ne paraissent accessibles qu’aux alpinistes.
En France, c’est sous une forme sportive et ludique que sont apparues vers 1989 les premières voies dans les Hautes-Alpes. Depuis, le phénomène a pris beaucoup d’ampleur, ces itinéraires rocheux sécurisés par un câble complètent les possibilités d’itinéraires de montagne pour les randonneurs en mal de sensations.
Ce phénomène déborde également en Suisse depuis quelques années. Les Via Ferrata se situent principalement dans les régions du Valais, de l’Oberland Bernois et des Alpes Vaudoises.
L’activité Via Ferrata a bien évolué depuis les itinéraires historiques dans les Dolomites. De l’ascencion d’un sommet on est passé à la recherche de sensations fortes avec moults inventions (ponts de singe, filets…) destinés à renforcer le côté ludique de l’activité. Il s’agit ici de réaliser un via ferrata, en dessous du pont suspendu de Niouc. Le cheminement débuterai proche de la Navizence, un pont de singe permettrait de la traverser, puis une chemin de câble amènerait les participants à flanc de falaise, d’où débuterait la via ferrata à proprement parlé.

 

Quels sont les buts et le groupe cible

L’objectif est la création d’un via ferrata, vertigineuse, mais accessible pour tous, adaptées aux familles. Nous ciblons les âges compris entre 10 et 75 ans.

Le projet de Via Ferrata se situe aux abords de la gorge de la Navizence sous le pont suspendu de Niouc. Plusieurs points de départs seront possibles, selon la condition physique des participants. Le chemin de plus accessible, serait d’emprunter le sentier existant depuis Chippis pour arriver en rive gauche de la Navizence sous le pont suspendu. De là, un pont de singe servirait à changer de rive et un chemin câblé emmènerait les utilisateurs au pied de la Via Ferrata.
Le tracé de la Via Ferrata à proprement parlé serait d’environ 420 mètres. La Via Ferrata étant située dans un endroit passablement exposé, les chemins d’accès et de sortie seraient également câblés afin de les rendre plus sûrs.
Après une première montée partant légèrement sur la droite le long d’une fissure, une montée verticale dans la face serait proposée. Puis le tracé emmènerait les pratiquants dans une longue traversée vers la gauche le long d’une vire.
Afin de permettre aux personnes fatiguées ou étant en difficulté d’écourter le trajet, une échappatoire permettrait de monter verticalement afin de rejoindre la forêt et accéder à la buvette.
Sur la fin du tracé, quelques passages présenteraient des aspect déversants. Après avoir passé sous le pont une montée avec quelques échelons permet de sortir de la face. Une fois la Via Ferrata terminée, l’on redescendra au pied de la Via Ferrata à l’aide d’un chemin de câbles pour reprendre le sentier de retour jusqu’à Chippis.

Pourquoi faut-il parrainer ce projet ?

Le pont suspendu de Niouc a été construit en 1922. Depuis, toutes sortes d’activités sportives y sont réalisées : saut à l’élastique, saut pendulaire, tyrolienne, randonnées pédestres, etc. Ces activités sont généralement destinées à un public averti. Par la création de cette nouvelle activité nous désirons démocratiser le site et permettre à tout un chacun de voir ce magnifique ouvrage, témoin de notre passé viticole, tout en pratiquant une activité sportive.

Que se passe-t-il avec l’argent une fois le financement réussi ?

L’argent récolté durant cette campagne sera investi en totalité dans la construction de la via ferrata du pont suspendu de Niouc, les contreparties envisagées et aménagements éventuels pour les participants. Plus le montant sera haut, plus les possibilités seront larges pour pouvoir enrichir ce parcours exceptionnel.